L'AISP célèbre son 70e anniversaire

 

70 ans après sa fondation, l'Association internationale de science politique (AISP) revient dans la ville qui l'a vue naître en célébrant son anniversaire à Paris, en collaboration avec l'Association française de science politique. L'événement rassemblera les présidents de l'AISP, ainsi que les membres présents et passés des comités exécutifs, les associations nationales, les comités de recherches, les chercheurs et les étudiants.  

Pour marquer ce 70e anniversaire, une conférence académique se tiendra à la Sorbonne. Michelle Bachelet, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme sera la conférencière principale. D'éminents chercheurs aborderont des problématiques chères à notre discipline : deux tables rondes porteront sur La science politique en période de turbulences : de 1949-2019 et Préserver la liberté académique face à l'érosion démocratique. L'événement marquera également le lancement du livre Digitalization and Political Science and Digitalization - Global Perspectives, un volume édité par Marianne Kneuer, actuelle présidente de l'AISP, et Helen Milner, ancienne présidente de l'AISP. Ce recueil regroupe une sélection d'articles issus de la Conférence de Hanovre organisée par l'AISP fin 2017. Voir le programme détaillé ici.

 

9:00 - 10:00 Mot de bienvenue

  • Marianne Kneuer, Présidente de l'AISP
  • La Sorbonne - Georges Haddad, Président de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • UNESCO - John Crowley, Chef de Section - Recherche, politique et prospective dans le secteur des sciences sociales et humaines
  • Les quatre pays fondateurs à l'honneur - Canada, États-Unis, France, Inde

10:00 - 11:00 Conférencière principale

Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et ancienne présidente du Chili

11:15 - 12:45 Table ronde 1 - La science politique en période de turbulence : de 1949 à 2019

Présidée par Dianne Pinderhughes, Professeur dans les départements d’études africaines et de science politique à University of Notre Dame - États-Unis

  • John Crowley, Chef de Section - Recherche, politique et prospective dans le secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO - France
  • Bruce W. Jentleson, Professeur de politique publique William Preston Few et professeur de science politique à la Duke University Sanford School of Public Policy - États-Unis
  • Nonna Mayer, Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (CEE) et directrice de recherche émérite au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) - France
  • Lourdes Sola, Professeur du département de science politique et du centre de recherche en politiques publiques à l’Universidade de São Paulo et ancienne présidente de l’AISP - Brésil

14:30 - 16:00 Table ronde 2 - Préserver la liberté académique face à l’érosion de la démocratie

Présidée par Ilter Turan, ancien président de l’AISP, Professeur émérite de science politique à l’Istanbul Bilgi University – Turquie

  • Kris Deschouwer, Président de l’European Consortium for Political Research - Belgique
  • Kristian Gleditsch, Professeur Regius de science politique à l’University of Essex et président du comité sur la liberté académique à l’International Studies Association - Royaume-Uni
  • Katrin Kinzelbach, Professeur de politique internationale des droits de l’homme à Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg - Allemagne
  • Robert Quinn, Directeur exécutif du Scholars at Risk Network - États-Unis
  • Rogers Smith, Professeur émérite de science politique Christopher H. Browne et ancien président de l’APSA - États-Unis

16:15 - 17:00 Lancement du livre Political Science and Digitalization - Global Perspectives

Présenté par Thierry Vedel, Chercheur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) et au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) - France

Avec les éditrices : 

  • Marianne Kneuer, Présidente de l’AISP et professeur de science politique à l’University of Hildesheim - Allemagne
  • Helen Milner, ancienne présidente de l’AISP et professeur B.C. Forbes de politique et d’affaires internationales à Princeton University - États-Unis

 


Fondation de l'AISP

L'AISP a été fondée en 1949, en présence de représentants de seize pays, qui se sont réunis à Paris dans la Maison de l'UNESCO pour l'occasion. Cette rencontre inaugurale a été menée par les délegations des associations nationales de quatre pays fondateurs : la France, les États-Unis, le Canada et l'Inde. Dès la fin de l'année 1949, les premiers Comité exécutif et Secrétariat ont commencé à mettre des structures en place pour permettre à l'AISP de remplir sa mission telle qu'énoncée dans sa Consitution : "[promouvoir] l'avancement de la science politique à travers le monde".

Le premier article sur la création de l'AISP, publié dans le Courrier de l'UNESCO en novembre 1949

Le premier logo de l'AISP

L'en-tête utilisé par l'AISP dans les années 1980

 

Depuis son premier Congrès mondial de science politique à Zurich en 1950, l'AISP a organisé 25 Congrès mondiaux à succès, ainsi que de nombreuses  conférences à travers le monde. Plus de 25 000 personnes ont participé à ces événements internationaux. 

7e Congrès mondial de l'AISP - Bruxelles, 1967

11e Congrès mondial de l'AISP - Moscou, 1979

20e Congrès mondial de l'AISP - Fukuoka, 2006

 

Aujourd'hui, les publications de l'AISP - International Political Science Review et International Political Science Abstracts - cherchent à répondre aux besoins des politologues des différentes parties du monde. L'AISP offre également des universités d'été pour étudiants et jeunes chercheurs, en collaboration avec des université de renom, ainsi que des cours en ligne gratuits accessibles depuis son site web.

Discussion en table ronde organisée par l'AISP - Tokyo, 1982

L'AISP célébrant le 10e anniversaire de l'établissement de son Secrétariat à Montréal - 2016

 

Aujourd'hui encore, l'AISP est fière de remplir sa mission de représenter une communauté mondiale et inclusive regroupant tous les domaines liés à la science politique, qui rassemble plus de
3,000 chercheurs, près de 100 institutions et près de 60 associations nationales de science politique.

Invitation médias