Libéralisme et anti-libéralisme dans la pensée politique

By
Hatem M'RAD
Publisher
Editions du Cygne
Release Date
Number of Pages
186
ISBN
978-2-84924-444-9
L'idée influe sur la réalité, et à son tour, celle-ci influe sur l'idée. Ce sont moins les théories politiques que les conflits politiques, qui déterminent le sens réel des mots et la teneur des idées. Il y a une interaction permanente entre la théorie et l'action politique. L'histoire des idées politiques est dans une certaine mesure l'histoire du combat entre les idées politiques. L'histoire du libéralisme en témoigne. Combat philosophique et combat politique font alors cause commune. L'abstrait s'arme de concret. La philosophie politique finit par subir les contrecoups du combat politique, incessant et contraignant, tant à travers ses axiomes qu'à travers son discours. La confusion s'installe dans les esprits. Un écart se creuse irrémédiablement entre la conception initiale et son interprétation par ses adversaires au nom d'autres philosophies politiques. Le libéralisme est combattu par l'anti-libéralisme, à l'échelle philosophique, politique, économique et social. La pureté philosophique est alors souillée par l'impureté de l'action politique, tout comme l'honnêteté philosophique se retrempe dans les errements politiques. Préjugés et raisons s'entremêlent. C'est dans cette optique que l'histoire des idées politiques et l'analyse des philosophies politiques nous semblent avoir une certaine pertinence ou utilité. Puisque la philosophie politique en question, en l'espèce le libéralisme, est amenée, sans remettre en cause ses postulats de base, à approfondir sa démonstration, éclaircir ses éléments obscurs, ses concepts ou son discours, rectifier ses éventuels excès, à relire les philosophies critiques ou anti-libérales elles-mêmes en vue de réexaminer sa propre pensée.