La coalition laïco-islamique à l'épreuve

By
Hatem M’Rad
Publisher
Nirvana
Release Date
Number of Pages
456
ISBN
978-9938-940-89-3

On ne peut pas nier que la période 2016-2018 a été déterminante dans la stabilisation relative de la vie politique, malgré l’agitation traversant les sphères gouvernementale, parlementaire, partisane et médiatique. Cette période a mis à l’épreuve la coalition laïco-islamiste, dite d’union nationale. Le gouvernement de Youssef Chahed a eu du mal à transparaître comme étant véritablement « d’union nationale » dès sa mise en place. Tous les partis représentatifs n’en faisaient pas partie, d’autres l’ont quitté après avoir signé l’accord de Carthage et d’autres encore après avoir pris part au gouvernement. C’est pourquoi, comme l’indique le titre de ce livre, nous préférons parler de « coalition laïco-islamiste ». Car au fond, il s’agit moins d’une union nationale que d’une véritable coalition, d’une coalition au fond assez élargie.

En tout cas, la coalition laïco-islamiste a résisté à l’épreuve des soubresauts politiques, depuis la fin de 2014, malgré son rejet global par l’opinion moderniste, les heurts et déchirements gouvernementaux et parlementaires entre laïcs et islamistes, ou entre Nida, Ennahdha et leurs partenaires. Ces heurts n’ont en tout cas jamais remis en cause l’accord de base initial de cohabitation entre Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi, les deux concepteurs de la coalition.  La coalition a résisté à l’épreuve parce qu’elle ne s’est pas encore dissoute, du moins jusqu’à aujourd’hui (fin août 2018).

Ce livre se situe dans la lignée des chroniques précédentes de Hatem M’rad, témoignant sur les événements de la transition tunisienne.

Hatem M’rad est Professeur agrégé de science politique à l’Université de Carthage. Il est Président-Fondateur de l’Association Tunisienne d’Etudes Politiques depuis 2011.  Ancien membre élu du Comité Exécutif de l’International Political Science Association (IPSA-AISP). Il s’intéresse aux questions relatives au libéralisme, à l’opinion publique, aux partis politiques, à la gouvernance, au compromis politique, à la transition démocratique arabe. Il est l’auteur notamment de:   L’opinion publique mondiale (2006),  Libéralisme et liberté dans le monde arabo-musulman  (2011) ; Libéralisme et antilibéralisme dans la pensée politique (2016) : De la Révolution à la Constitution (2014) ; De la Constitution à l’accord de Carthage (2016) ; Le Dialogue national en Tunisie (2015) ; Révolutions arabes et Jihadisme (2017). Il est aussi journaliste politique.