L’école d’été de l’AISP - São Paulo 2011

Sao Paulo Summer School 2011

31 janvier 2011 au 11 Février 2011
Université de São Paulo
São Paulo, Brésil

 

En 2011, la deuxième classe d'été de l'AISP s'est donné trois objectifs à atteindre:

1 - Former des chercheurs contemporains et d'avenir par des méthodes de pointe en sciences sociales,  comprenant l'analyse qualitatives et quantitatives de données ainsi que la conception de méthodes et de modèles de recherche.

2 - Réunir des chercheurs en sciences sociales avancées de l'Université de São Paulo, du reste du Brésil, d'autres pays d'Amérique latine et du reste du monde, de façon à créer de vastes réseaux de recherche pouvant stimuler l'échange d'idées, de techniques et des méthodes avancées à travers les frontières nationales et sous-disciplinaires.

3 - Consolider l'effort de création d'une école d'été en Amérique latine, pouvant servir de centre mondial pour la propagation de méthodes et techniques avancées de recherche en science politique.

Des cours ont été offerts dans une variété de domaines quantitatifs et qualitatifs:

1 - conception de recherche comparée et méthodes comparatives configurationnelles (Professeur Dirk Berg-Schlosser, Université Philipps de Marburg)

2 - conception en méthodes mixte (Prof. Max Bergman, Université de Bâle)

3 - conception d'enquête comparée (Prof. Bruno Cautrès, Sciences Po, Paris)

4 - L'approche expérimentale de la recherche en science politique (Prof. Rebecca Morton, Université de New York)

5 - Analyse textuelle (professeur Rainer Schmidt, président Martius d'études européennes et allemandes de l'Université de São Paulo et le professeur Matthias Hastall, Université d'Augsburg)

6 - L'analyse de régression multiple (Pr Guy Whitten, Université Texas A & M)

7 - Méthodes qualitatives et modèles de recherche (professeur Gary Goertz, Université de l'Arizona)

8 - Communications et  recherche appliquée pour les acteurs et les décideurs politiques  (Prof. Clifford Young, IPSOS-Washington)

L'École a admis 164 étudiants, dont 41% de femmes. L'âge médian était de 30 ans, l'âge moyen de 32 ans. Les étudiants provenaient de 35 institutions différentes, de 16 pays différents: le Brésil, l'Argentine, le Mexique, l'Allemagne, le Chili, la Colombie, la République tchèque, la France, l'Italie, la Pologne, le Royaume-Uni, l'Inde, la Norvège, l'Espagne, les États-Unis et le Venezuela.

Le passé scolaire des étudiants était très hétérogène, mais aussi de très haut niveau. Professeurs et  chercheurs post-doctoraux représentaient un cinquième de la population étudiante, et les étudiants au doctorat la moitié.

Les étudiants se réunissaient quotidiennement pour leurs cours spécifiques. Le matin ils ont rencontré de nombreux instructeurs et conférenciers pour ensuite, en après-midi, passer à des laboratoires d'informatique, des exercices de groupe ou des séances d'étude. On invita également les étudiants à participer à trois séances d'information informelles, à l'heure du déjeuner, sur des sujets tels que « La poursuite des études supérieures à l'étranger », «Survivre à l'école d'études supérieures », « Édition en sciences politiques ».

Parallèle et complémentaire aux classes d'été, le programme du séminaire international en fin d'après midi a été une forme utile de sensibilisation, en présentant à la communauté universitaire en général les travaux des instructeurs. Il servit également, pour les étudiants, d'introduction aux recherches et aux méthodes des autres instructeurs. En 2011, les séminaires abordèrent ces thèmes : « Le comportement politique est-il biologique? »; « Sondages variables en lieux variables: la validité de la recherche par sondage par delà les frontières », « La quête de l'inférence causale - développements récents en sciences sociales », « Généralisations causales-descriptives: « lois empiriques » en sciences sociales? ».

 

Organismes partenaires:

L’école d’été est issue d’un partenariat entre l’Association internationale de science politique (AISP), le Département de science politique (DCP) et l’Institut des relations internationales (IRI) de l’Université de São Paulo.

L’école d’été 2011 a bénéficié du généreux soutien de l’AISP, du Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (CAPES), de l’Université de São Paulo et du Centro de Estudos da Metrópole (CEM/CEBRAP).