Organization - Editors

Paul Godt (France), rédacteur en chef, Documentation politique internationale

Paul GodtPaul Godt est né en banlieue de New York en 1943. En 1970, il reçoit une bourse Fulbright qui lui permet de voyager en France, où il enseigne à l’Université de Grenoble et à l’Institut d’Études Politiques. Il enseigne ensuite à l’Université américaine de Paris, où il a occupé le poste de doyen des affaires académiques de 1995 à 1998. Il détient aujourd’hui le titre de professeur émérite en science politique de cette même université. Après des études de premier cycle au Bowdoin College (Maine, États-Unis), et à l’Institut d’Études Politiques de Paris, il obtient sa MA et son PhD de la Graduate Faculty of the New School for Social Research, à New York. Ses recherches portent sur les politiques publiques françaises et européennes, en particulier sur la politique comparée de la réforme de la santé en Europe. Il a dirigé et contribué à Policymaking in France: from de Gaulle to Mitterrand (1989).

Stephen Sawyer (États-unis), rédacteur associé, Documentation politique internationale

Dr. Sawyer est professeur associé et président du département d’histoire à l’American University of Paris, où il enseigne l’histoire politique et urbaine et l’histoire de la pensée politique. Ses sujets de recherche de prédilection sont l’histoire de la démocratie et de l’état moderne. Il a édité et coédité de nombreux ouvrages et a écrit plus de 60 articles et comptes-rendus dans six pays. Stephen a en outre reçu de nombreuses bourses et subventions en France et aux États-Unis, notamment de la fondation Fullbright, de Sciences-Po Paris, de l’EHESS-Paris, de l’ENS-Ulm, de la ville de Paris et du Neubauer Collegium de l’Université de Chicago. Il est actuellement rédacteur en chef adjoint de Annales. Histoire, Sciences Sociales et responsable des publications du périodique The Tocqueville Review.

Serge Hurtig (France), rédacteur émérite, Documentation politique internationale

Serge HurtigNé en 1927 à Bucarest, Serge Hurtig a vécu en France depuis 1939 (naturalisé en 1952), sauf quatre ans (de 1942 à 1946) à Buenos Aires et deux ans (de 1946 à 1948) à Washington, D.C., où il a étudié à la School of Foreign Service de l’Université Georgetown. Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris en 1950, il a été, avant de prendre sa retraite en 1995, membre du Département d’études supérieures de science politique de l’Institut et secrétaire général (1971-1991), puis directeur scientifique (1991-1995) de la Fondation Nationale des Sciences Politiques – ces deux établissements formant « Sciences Po ». Il a également enseigné au Bologna Center of the Johns Hopkins University et aux Instituts d’Études Politiques de Grenoble et de Bordeaux, ainsi qu'à l'Institut Universitaire de Hautes Études Internationales (Genève).

Son lien avec l’AISP remonte à 1952, alors qu’il participait au Congrès de La Haye en tant qu’assistant du secrétaire général de l’époque, Jean Meynaud. Il a lui-même occupé ce poste de 1960 à 1967, et a alors organisé les Congrès mondiaux de l'AISP de Paris (1961), Genève (1964) et Bruxelles (1967). Il a été plus tard vice-président du comité exécutif de 1979 à 1985. Nommé en 1963 rédacteur en chef de la revue Documentation politique internationale/International Political Science Abstracts, fondée en 1951 par Jean Meyriat. Il a été rejoint dans ce poste par Paul Godt en 2000. Celui-ci a pris la direction de la revue en 2003, et Serge Hurtig a alors continué comme co-directeur.

Serge Hurtig a fait partie avec Jean Blondel et Stein Rokkan des fondateurs du European Consortium for Political Research (ECPR), et a été membre fondateur de la Fondation franco-américaine (France).

Il fût également sacré Chevalier de la Légion d’Honneur en 1985, de même qu’Officier de l’Ordre National du Mérite en 1989.

Publications

Coordinateur de Alain Savary, Politique et Honneur, Paris, 2002. Nombreux articles sur la vie politique aux États-Unis, en France et en Europe, dans des revues scientifiques, des encyclopédies et des ouvrages collectifs, par exemple: « Teflon II, Président des États-Unis ? Bill Clinton et l’opinion publique américaine », in B. Badie et P. Perrineau, (sous la direction de), Le Citoyen, Mélanges offerts à Alain Lancelot, Paris, 2000; « Developments in the world of political science journals », in E. Bort and R. Keat, (sous la direction de), The Boundaries of Understanding : Essays in Honor of Malcolm Anderson, Edinburgh, 1999. "Political science, international institutionalization" in International Encyclopedia of Political Science, Sage, London, 2011.

Theresa Reidy (Irlande), rédactrice en chef, Revue internationale de science politique

Dr Reidy est professeure au département de science politique de l'Université College Cork en Irlande, où elle enseigne la politique irlandaise, l'économie politique et les finances publiques. Ses recherches portent sur le comportement électoral et les finances publiques. Elle a pris part à un nombre important de projets sur les élections et les référendums en Irlande et a obtenu des bourses de recherche de plusieurs organismes publics, tel que le Irish Research Council, le départment de l'Éducation, Irish Aid, National Academy for the Integration of Research and Teaching and Learning (NAIRTL) ainsi que la Commission européenne. Dr Reidy est co-éditrice de la revue Irish Political Studies depuis 2012. 

Elle débutera ses fonctions à titre de rédactrice en chef de la Revue internationale de science politique le 1er juillet 2016. 

 

Marian Sawer (Australie), rédactrice en chef, Revue internationale de science politique

Marian SawerEx-directrice du programme de science politique de l’Australian National University, Marian Sawer est maintenant professeure émérite et Public Policy Fellow de cette même université. De 2002 à 2008, elle a dirigé le vaste projet Democratic Audit of Australia, en appliquant les critères de vérification mis au point par IDEA International de Stockholm. Le livre cadre, Australia: The State of Democracy, est paru en octobre 2009. Ancienne présidente du Réseau de chercheurs 19 de l’AISP – Les sexes et la politique, elle a abondamment publié sur la représentation des femmes dans la politique, l’influence féministe sur les politiques et les mouvements féministes. Elle a fait du travail appliqué en surveillant l’égalité des chances et l’égalité des sexes à la fois pour le gouvernement et pour des organismes des Nations-Unis.
 
Parmi ses autres intérêts de recherche, citons les idéologies libérales concurrentes, qui ont fait l’objet de livres, dont The Ethical State? (2003). Décorée officier de l’ordre d’Australie en 1994 pour services rendus aux femmes et à la science politique, elle a été élue deux ans plus tard à l’Académie des sciences sociales d’Australie. Ex-présidente de l’Association australienne de science politique, elle s’est vu décerner le prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière en 2009. Elle a été membre du comité exécutif de l’AISP (2006-2012) et co-présidente du programme du Congrès mondial de 2016.

Mauro Calise (Italie), rédacteur en chef, portail de l’AISP

Mauro CaliseNé en 1951, Mauro Calise est professeur de science politique à l’Université de Naples Federico II, en Italie.

Principaux domaines de recherche : les partis politiques, l’élite dirigeante, la théorie des États, la cybergouvernance, la communication politique, l’analyse conceptuelle.

Parmi ses travaux de recherche les plus importants, il a été responsable du concept et du développement du logiciel du portail Internet du 3e International Global Forum on "Reinventing Government", qui s’est tenu à Naples en mars 2001. Il s’attelle actuellement à une nouvelle version de la plateforme afin d’orienter l’accès vers la recherche.

Il collabore avec Theodore J. Lowi pour mettre la touche finale à Hyperpolitics, encyclopédie interactive de science politique et plateforme informatique permettant la recherche hypertextuelle des concepts de science politique.

Il a été professeur invité à l’Université Cornell (2002, 1997, 1991) et chercheur-bousier au Center for European Studies, Université Harvard (1978-1979).

Linda Cardinal (Canada), Éditrice, World Political Science Review

Linda Cardinal est professeure à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa (Canada). Elle est également titulaire de la Chaire de recherche en études francophones et politiques publiques et chercheure principale de l'Alliance de recherche universités-communautés sur la gouvernance communautaire fondée sur les connaissances dans le domaine de l'aménagement linguistique. Ses intérêts de recherche incluent la planification linguistique comparative, les régimes de langage et les minorités linguistiques, ainsi que les questions de l'innovation, de la gouvernance publique, l'identité et la citoyenneté au Canada et au Québec. Elle a également un intérêt pour les mouvements sociaux, les théories de l'action collective et l'histoire des idées.

De 2002 à 2004, Linda Cardinal était de la Chaire Craig Dobbin d'études canadiennes au Collège Universitaire de Dublin (Irlande). De 2006-2007, elle était présidente des études canadiennes de l'Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3 (France). Elle est également membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur la Diversité au Québec (CRIDAQ) et du Centre de recherche sur l'immigration, l'ethnicité et la citoyenneté (CRIEQ), tous deux situés à l'Université du Québec à Montréal ( UQAM).

Linda Cardinal a publié et dirigé plusieurs ouvrages relatifs à ses thèmes de recherche, y compris : Minorités, langue et politique (2010), Le conservatisme : le Canada et le Québec en contexte (Presses de l’Université Sorbonne Nouvelle, 2009), Le fédéralisme asymétrique et les minorités linguistiques et nationales (Prise de parole, 2008) et Managing Diversity: Practices of Citizenship (University of Ottawa Press, 2007). Elle a publié de nombreux articles dans des revues bien connues en anglais et en français: Cultures et conflits, International Journal of Canadian Studies, International Journal of Sociology of Language, International Journal of Multicultural and Multilingual Development, Language Planning and Language Problems, Politique et Sociétés. Également, ses travaux ont été traduits en espagnol, en catalan et en allemand.

Linda Cardinal est membre du comité exécutif de l'Association internationale de science politique (AISP). De 2008 à 2009, elle a été présidente de la Société québécoise de science politique (SQSP). De 2009 à 2012, elle a été représentante de la SQSP à l'AISP. De 2006 à 2012, elle a co-présidé le RC 50 sur la langue et la politique de l'AISP. De 2001 à 2004, elle a dirigé la revue québécoise de science politique, Politique et sociétés.

Vladimíra Dvořáková (République tchèque), Éditrice, World Political Science Review

Vladimira DvorakovaVladimíra Dvořáková est chef du département de science politique à l'Université d'économie de Prague et présidente de la Commission d'accréditation de la République Tchèque. Elle a débuté sa carrière scientifique comme historienne spécialisée dans l'histoire d'Amérique latine des années 80, pour ensuite s’intéresser à la science politique et les transitions démocratiques dans les pays post-communistes. En 2014, elle a été nommée co-rédactrice en chef du nouveau journal de l'AISP, World Political Science Review.

En 1994, elle a fondé la revue scientifique Politologická Revue, pour en devenir par la suite la directrice de rédaction et la rédactrice en chef. De 2003 à 2006, elle a été présidente de l'Association tchèque de science politique (ČSPV) et vice-présidente de l'AISP. Elle a reçu le Prix Pelikán du Listy journal en 2009, récompensant un chercheur pour ses activités promouvant le dialogue et la culture politique démocratique dans la société tchèque, ainsi que le prix František Kriegel en 2012, décerné par la Fondation de la Charte 77, reconnaissant la bravoure civique.

Ses principaux domaines d'intérêt sont la politique comparée et les transitions et consolidations démocratiques. Elle se concentre actuellement sur la corruption et participe activement à des activités anti-corruption au sein de la société tchèque.

Syndiquer le contenu